Les petits secrets de la Crèche

Les petits secrets de la crèche :

 

Jean Pierre était un bricoleur de génie et, comme tout bricoleur, il a imaginé mille et une astuces pour parvenir à ses fins.

 

Par exemple :

 

  • La structure du moulin de Daudet qui domine le village est un baril rond de lessive (dont nous tairons la marque chère au regretté Coluche…). Hé oui, en 1977 la lessive se vendait encore dans des barils ronds.

 

  • Les tuiles qui couvrent les maisons ont été réalisées avec de l’argile de Valabre, découpées une à une à l’aide d’un gabarit, formées sur le doigt de Jean Pierre et cuites au four à bois.

 

  • Les étoiles qui scintillent dans la toile de fond au dessus de la Sainte Victoire sont une reproduction fidèle du ciel de Provence le soir de Noël.

 

  • L’horloge comtoise qui se trouve dans la pièce au dessus de la forge fonctionne et Jean Pierre a imaginé un système pour pouvoir la mettre à l’heure et remonter le mécanisme depuis l’extérieur de la maison.

 

  • Tous les meubles qui se trouvent dans les deux maisons principales ont été fabriqués à la main par Jean Pierre. Les plus curieux d’entre vous auront sans doute remarqué le lit qui se trouve dans une des chambres au premier étage.

 

  • Le pont qui enjambe la rivière est la réplique du Pont des 3 Sautets, bien connu des Meyreuillaises et Meyreuillais mais aussi du monde entier grâce à Cézanne et à Churchill (moins doué néanmoins) qui l’ont immortalisé.

 

  • La Vierge Marie qui berce l’enfant Jésus n’est qu’un leurre : en fait c’est le berceau de Jésus qui est animé et qui entraîne le bras de sa mère. De même, la lavandière (la femme qui lave le linge dans la rivière) ne frotte pas son linge sur la planche mais c’est le linge qui entraîne ses bras.

 

  • Jean Pierre a été confronté aux problèmes des arbres qui se dressent au milieu du décor : il était impossible d’utiliser des branches de pins car les aiguilles auraient été disproportionnées par rapport aux santons. Il a alors imaginé de couvrir des branches de romarin taillées avec de la mousse, ce qui donne de magnifiques pins maritime (ou parasol).